Comment changer le RTA d’une chaudière à gaz ?

Destiné à réguler la température de l’eau chaude sanitaire délivrée par la chaudière, le RTA peut nécessiter d’être remplacé. Quelle est la fonction précise d’un RTA ? A quoi reconnaît-on un RTA défaillant ? Comment le remplacer ?

Qu’est-ce qu’un RTA sur une chaudière ?

Un RTA, ou régulateur thermostatique automatique, est un élément de sécurité de la chaudière. En effet, sa fonction est de limiter :

  • la température de l’eau chaude sanitaire en sortie de chaudière en y ajoutant de l’eau froide si nécessaire. Pour rappel, on entend par l’expression « eau chaude sanitaire », l’eau chaude dédiée, non pas au chauffage, mais à un usage domestique ;
  • le développement de bactéries.

Le régulateur thermostatique automatique limite la température de l’eau à une valeur qui n’excède pas 50°C sur les modèles récents pour :

  • éviter tout risque de brûlure en cas de température supérieure ;
  • éviter la prolifération de bactéries et micro-organismes ;
  • maîtriser au mieux la facture énergétique. Il est en effet inutile de fournir une eau à 60°C par exemple si celle-ci se révèle inutilisable sans y adjoindre de l’eau froide ;
  • ne pas solliciter inutilement la chaudière et ainsi éviter toute usure prématurée ;
  • pouvoir fournir un débit plus important d’eau chaude. Il faut en effet moins d’énergie pour faire grimper sa température à 50°C plutôt qu’à 60°C. Plus la température est basse, plus le débit peut-être important et couvrir les besoins du foyer.

A noter qu’une vis de réglage permet de jouer sur la température de l’eau chaude en sortie de chaudière, pour la baisser ou la monter.

Remplacement du RTA : quand le faire ?

Elément clef de toute chaudière gaz, le RTA mélange eau chaude et eau froide pour en modérer la température de sortie. Après quelques années de service, il est fréquent que cette pièce ne joue plus son rôle de sécurité. Le débit est alors plus faible ou l’eau devient tiède alors que les conduits sont brûlants au niveau de la chaudière.

Le remplacement d’un RTA est une opération facilement réalisable, à condition de respecter les étapes suivantes :

  • coupez les alimentations de la chaudière : avant toute autre opération, commencez par arrêter votre chaudière à gaz en appuyant sur le bouton prévu à cet effet. Coupez ensuite l’arrivée d’eau, celle du gaz, puis l’alimentation électrique. Pour ce faire, le plus simple est de couper l’électricité directement sur le disjoncteur ;
  • repérez votre RTA : celui-ci est généralement situé sous votre appareil, au niveau des arrivées d’eau. Les indications F, C et M (froid, chaud et mitigé) y figurent la plupart du temps ;
  • dévissez les différents écrous à l’aide d’une pince multiprise ou d’une clef plate en ayant pris soin de placer une bassine en dessous ;
  • nettoyez les pas de vis pour éliminer les éventuelles traces de dépôt ou de calcaire ;
  • remettez en place le nouveau RTA de la même manière que pour le démontage, sans oublier de placer des joints neufs (pas nécessairement fournis) ;
  • remettez en marche votre chaudière en réarmant le disjoncteur et en ouvrant les arrivées d’eau et de gaz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *