Comment choisir ses fenêtres ?

Quand on sait que les ouvrants d’une habitation jouent un rôle primordial dans le confort, la sécurité ou encore l’isolation de cette dernière, comment choisir ses fenêtres au mieux ? Est-il préférable d’opter pour le bois, le PVC ou l’aluminium en ce qui concerne la longévité ? Un double vitrage est-il suffisant ou faut-il privilégier un triple vitrage ?

Bois, PVC ou aluminium, quel matériau pour vos fenêtres ?

Le PVC, l’aluminium et le bois sont aujourd’hui les trois matériaux les plus répandus dans la fabrication de menuiseries en France, y compris sur-mesure. Ceux-ci présentent des caractéristiques différentes sur lesquels il convient de s’attarder pour bien choisir ses futures fenêtres.

Le premier d’entre eux, le PVC, s’est rapidement imposé dans les constructions neuves depuis les années 1970, mais également dans le cadre d’une rénovation. Ce polymère de synthèse est en effet particulièrement résistant à toutes les conditions climatiques, y compris en bord de mer. Facile d’entretien et peu coûteux à produire, il est de surcroît un excellent isolant thermique et phonique.
Enfin, le PVC est encore mal valorisé en fin de vie et finit généralement incinéré ou enfoui.

Toutefois, son aspect esthétique façon plastique blanc n’est pas toujours des plus élégant et séduit désormais moins de Français qu’il y a quelques années. Ceux-ci lui préfèrent largement l’aluminium, un métal inoxydable et présentant la même résistance aux chocs et aux intempéries. Mieux, contrairement au PVC qui est souvent blanc, les fenêtres alu se déclinent en de multiples coloris grâce au thermolaquage.
Par ailleurs, l’aluminium peut être employé pour la fabrication d’ouvrants sur-mesure aux dimensions supérieures à la moyenne, ce qui n’est pas possible avec le PVC qui manque de rigidité.

Enfin, le bois est toujours un choix judicieux. Chaud, chaleureux, élégant, facilement recyclable, il peut même se marier avec l’aluminium dans des ouvrants dit mixtes. Malheureusement, c’est un matériau qui nécessite beaucoup plus d’attention que les autres.

Double ou triple vitrage : comment choisir ses fenêtres ?

Les professionnels de la menuiserie ne proposent qu’à de très rares exceptions des fenêtres simple vitrage. Outre sa fragilité, ce dernier n’offre en effet pas les performances thermiques et phoniques que l’on est en droit d’attendre aujourd’hui d’un tel ouvrant.

En revanche, on trouve du double et du simple vitrage. Mais que choisir pour ses fenêtres ?
Le premier des deux est composé de deux plaques de verre séparées uniquement par un petit espace. Totalement hermétique, celui-ci joue un peu le rôle de tampon, réduisant à la fois les déperditions thermiques et les nuisances sonores.
Sur le même principe, le triple vitrage est constitué, non plus de deux, mais de trois feuilles de verres séparées à chaque fois par un mince interstice d’air. De fait, ses performances sont nettement supérieures à celles qu’offrent un double vitrage, permettant d’atténuer pratiquement le bruit extérieur et de réaliser de considérables économies d’énergie.

Bien évidemment, les performances thermiques et phoniques ne sont pas les seules différences entre un double et un triple vitrage, ce dernier étant également plus onéreux. Alors, comment choisir ses fenêtres ? Tout dépend de ce que vous attendez de ces dernières et de votre budget. Dans tous les cas, les professionnels conseillent systématiquement de privilégier le triple vitrage au moins au nord de votre habitation pour limiter au maximum les pertes de chaleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *