Comment choisir son chauffe-eau ?

La production d’eau chaude sanitaire représente en moyenne 15% de la dépense énergétique d’un foyer. Electrique, solaire ou thermodynamique, quelle solution choisir ? Quels sont les aspects à prendre en considération pour bien choisir son chauffe-eau ? Quelle est sa capacité idéale ?

Comment calculer la capacité de votre futur chauffe-eau ?

Pour des raisons de confort, mais également pour économiser l’énergie, il faut bien choisir la capacité de son chauffe-eau en fonction de votre consommation :

  • trop petite : vous risquez de vous retrouver sans eau chaude lorsque vous prendrez une douche en fin de journée ;
  • trop grande : vous n’utilisez jamais toute l’eau chaude produite par votre ballon. Il s’agit donc d’un gaspillage énergétique qui fera grimper votre facture à la hausse.

Volume d’eau chaude en fonction du nombre de personnes

Les besoins en eau chaude sanitaire d’un foyer sont en premier lieu fonction du nombre de personnes :

  • 1 adulte : 75 litres
  • 2 adultes : 100 litres
  • 2 adultes + 1 enfant : 150 litres
  • 2 adultes + 2 enfants : 200 litres
  • 2 adultes + 3 enfants : 250 litres

Les autres critères à prendre en considération

Si le nombre de personnes dans votre foyer est probablement le principal critère à prendre en considération, d’autres peuvent influer. C’est le cas de vos habitudes de consommation de l’eau chaude sanitaire. Ainsi, si vous prenez un bain plutôt qu’une douche, vous utiliserez 135 litres, contre 40 litres dans le second cas.

Vous devrez également comptabiliser le nombre d’équipements en éviers, bacs de douche, baignoires. Si celui-ci est important, vous devrez privilégier un chauffe-eau avec une capacité légèrement supérieure.

Cumulus et résistance, des aspects clefs pour bien choisir

Le chauffe-eau est un équipement doté d’une cuve, d’une sonde et d’une anode. Des éléments clefs qui doivent être choisis avec soin pour trouver le modèle idéal en fonction de vos diverses contraintes.

Les différentes formes de cumulus

Si le chauffe-eau le plus fréquemment utilisé est vertical, il existe également des modèles à accumulation horizontale.
Ces derniers sont généralement installés dans les maisons dont la hauteur sous plafond est insuffisante. Selon la configuration des lieux, ils peuvent être installés dans les combles ou dans une pièce peu utilisée. Outre la place importante qu’ils occupent, ces modèles offrent des capacités n’excédant pas 200 litres.

Stéatite ou thermoplongée : quelle résistance ?

Reliée directement au thermostat pour son déclenchement et sa mise hors service, la résistance a pour fonction de faire monter en température l’eau du cumulus. Il en existe 2 versions :

  • la résistance thermoplongée ou résistance blindée est directement au contact de l’eau. Son utilisation est conseillée uniquement dans les régions où l’eau est peu chargée en calcaire. Dans le cas contraire, celui-ci viendra peu à peu s’agglomérer autour de la résistance. Les conséquences sont une baisse de l’efficacité (eau moins chaude) et une hausse de la consommation d’énergie ;
  • la résistance stéatite : contrairement au modèle précédent, cette résistance n’est pas en contact direct de l’eau. Elle est en effet protégée par un fourreau en stéatite, un silicate de magnésium naturel. Les caractéristiques particulières de ce matériau permettent de pallier à la mauvaise qualité de l’eau. Par ailleurs, le changement d’une résistance stéatite est facilitée et ne nécessite pas la vidange du chauffe-eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *