Comment entretenir ses fenêtres ?

Un entretien régulier de ses fenêtres est indispensable, non seulement sur le plan esthétique, mais également pour garantir la longévité de ses ouvrants. PVC, aluminium ou encore bois, quels sont donc les bons gestes à adopter en fonction du matériau constituant votre baie vitrée ou votre fenêtre ?

Entretien des fenêtres en PVC

Le PVC ou polychlorure de vinyle est un matériau contemporain particulièrement utilisé dans la fabrication des menuiseries modernes. Façonnable à volonté, ce polymère présente surtout la caractéristique d’être particulièrement résistant aux conditions atmosphériques les plus diverses, y compris le gel, les rayons UV du soleil ou la pollution environnante.

Ne se dégradant donc pas facilement, ce matériau ne demande donc qu’un entretien réduit au strict minimum. Une éponge, de l’eau tiède savonneuse et un coup de chiffon sec sont amplement suffisants pour faire retrouver au dormant et à l’ouvrant tout leur éclat du premier jour.

A noter toutefois que si quelques gouttes de vinaigre blanc peuvent être employées, il faut en revanche proscrire tous les produits corrosifs, à base d’acétone, chlorés ou abrasifs comme la poudre à récurer. Cette dernière par exemple laisserait des marques profondes et endommagerait le PVC en le rayant.

Menuiserie en aluminium : quel entretien ?

Les baies coulissantes et autres fenêtres alu sont constituées d’un aluminium le plus souvent thermolaqué. Ce thermolaquage, couplé aux propriétés naturelles de ce métal, rend vos ouvrants particulièrement résistants à toutes formes d’agression.

Outre son aspect très contemporain, une fenêtre en aluminium ne requiert donc qu’un rapide lavage à l’eau et au savon deux ou quatre fois par an. Pour conserver son éclat originel, il faut éviter tout ce qui pourrait être abrasif, en privilégiant par exemple une éponge douce, du savon naturel, voire un produit spécifique pour fenêtre en aluminium. L’usage d’eau de javel est à proscrire car elle pourrait endommager les joints d’étanchéité, et donc, impacter à la baisse les propriétés isolantes de la fenêtre.

Entretien d’une fenêtre en bois

Pour profiter longtemps du côté chaleureux d’une fenêtre en bois, il faut veiller régulièrement à son entretien. En effet, si les menuiseries en bois actuellement proposées sur le marché ont préalablement subi un traitement IFH – Insecticide, Fongicide et Hydrofuge – il n’en reste pas moins le plus délicat de tous les matériaux employés pour la conception de menuiseries. Il est ainsi notamment sensible à l’humidité, à la chaleur, au gel, aux polluants atmosphériques et même au sel.

Son entretien ressemble fort à celui des autres fenêtres puisqu’il suffit de passer une éponge douce avec un peu de savon, avant de procéder au séchage à l’aide d’un chiffon. Il faut toutefois s’assurer que :

  • les angles soient parfaitement nettoyés car ils représentent une zone difficile d’accès propice à une dégradation prématurée ;
  • le seuil de la fenêtre soit parfaitement propre et dépoussiéré ;
  • les trous d’évacuation d’eau soient parfaitement dégagés et propres. S’ils venaient à être même partiellement obstrués, ils contribueraient à conserver une certaine humidité qui pourrait être préjudiciable.

Une telle opération d’entretien de votre fenêtre bois est à renouveler tous les mois ou deux mois selon la saison et votre lieu d’habitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *