Comment sécuriser ses fenêtres ?

Si vous habitez dans une maison individuelle, que ce soit en milieu urbain ou à la campagne, vous vous êtes déjà probablement demandé comment sécuriser vos fenêtres contre les intrusions. Gâches anti-dégondage, verre trempé, domotique, quelles sont les solutions pour mieux protéger vos fenêtres des cambrioleurs ?

Les différents moyens pour sécuriser ses fenêtres

1 Français sur 10 cambriolé

Depuis quelques années, le nombre de cambriolages en France connaît un véritable boom. On en dénombrait ainsi 166 000 en 2008, contre plus de 240 000 en 2016. Dans les années à venir, les prévisionnistes estiment que plus d’un Français sur 10 verra sa maison fracturée.
Les malfaiteurs interviennent pendant les périodes de vacances, mais également au grand jour, lorsque vous travaillez. Et cela ne dure pas plus de 20 minutes. Toutefois, si les vitres ne cèdent pas immédiatement, il y a fort à parier que les malfaiteurs finiront par abandonner.

Des fenêtres garantissant votre sécurité

Dans le cadre d’un projet de construction ou de rénovation, il est vivement conseillé de privilégier des fenêtres pensées pour réduire les risques d’infraction. Ces dernières disposent en général :

  • de gâches anti-dégondage : ces dernières empêchent tout arrachage en force des fenêtres depuis l’extérieur ;
  • d’un entrebâilleur qui bloque toute tentative d’ouverture depuis l’extérieur. Ce dispositif permet par ailleurs de limiter les chutes d’enfant notamment ;
  • de vitrage anti-effraction : ce vitrage dit « retardateur d’effraction » est pensé à la manière d’un pare-brise de voiture. Les feuilles de verre le constituant sont en effet assemblées autour d’un film transparent particulièrement résistant. En cas d’accident, les morceaux restent en place, sans tomber au sol et sans risque de blessure. En cas de tentative d’intrusion, un tel double ou triple vitrage peut ainsi résister aux assauts des cambrioleurs pendant plusieurs minutes.

Il est également envisageable de faire poser un verrou qui peut être intégré ou non à la poignée existante. Enfin, on ne le dira jamais assez, les volets sont la première de toutes les protections puisque les nouvelles générations ne peuvent pas être soulevées depuis l’extérieur.

La domotique, l’autre alternative pour sécuriser vos fenêtres

Tous les cambriolages ne se font pas nécessairement avec effraction. Une fenêtre oubliée ouverte peut être une opportunité pour une personne malveillante. Dans ce cas, il est fort probable que votre assureur ne vous rembourse pas pour le préjudice subi.

Pour sécuriser ses fenêtres et éviter pareille situation, il est possible d’envisager l’installation de domotique. Si plusieurs systèmes sont en concurrence sur le marché, tous fonctionnent à peu près de la même manière. Des contacteurs sont disposés sur les différents ouvrants, portes et fenêtres, et ce, partout dans la maison. Par le biais d’une application mobile et d’une box, il est ensuite possible d’être informé en permanence sur l’état d’ouverture ou de fermeture de la baie coulissante du salon ou de la fenêtre deux battants de la cuisine par exemple.

Un tel dispositif permet donc :

  • d’être renseigné sur la bonne fermeture de toutes vos fenêtres. Combien de fois êtes-vous parti de chez vous en vous demandant si les enfants avaient bien fermé la fenêtre de la salle de bain avant de partir ?
  • d’être informé si une ouverture survient avant votre arrivée. Celle-ci peut être habituelle, ou non ;
  • d’être alerté si une tentative anormale d’ouverture est en cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *